Parlons de la civilisation numérique

Depuis novembre 2021, je dispense une nouvelle conférence (4 après-midi de 4 heures) à 130 élèves ingénieurs de première année à Centrale Nantes. On y parle de technologie, d’anthropologie et de numérique. Pour rappeler à eux qui la feront, que la technique n’est jamais neutre.

Ce cours magistral propose une approche anthropologique du numérique.

Qu’est ce qu’une technologie de l’esprit?

Qu’est-ce le numérique change à notre façon de nous déplacer, d’habiter, de nous nourrir, de travailler, de nous soigner ou d’apprendre?

L’anthropologie consiste en l’étude générale des rapports de l’être humain au monde, qu’il soit naturel ou culturel. Elle ne se limite pas à l’étude des sociétés dites premières ou lointaines, elle peut observer nos organisations contemporaines ou futures. Dans un monde stressé entre abondance des ressources immatérielles et assèchement des ressources matérielles, il s’agit de mesurer les défis anthropologiques que posent les technologies numériques. 

Tandis qu’un autre défi majeur vient se confondre au sujet : 

l’empreinte matière et énergie du numérique mondial

La durabilité du numérique représente un défi immense pour l’avenir. Contrairement aux idées reçues, cette technologie n’est pas renouvelable et chaque minute de numérique est consommée pour toujours. Si la croissance actuelle est maintenue, l’usage des systèmes numériques deviendra vite insoutenable et un enjeu géopolitique. La sobriété apparaît donc comme la seule manière de sauver cette technologie et préserver les services essentiels qu’elle rend à notre économie et à notre société.

Et cela passe par une réflexion profonde sur le véritable carburant de l’économie numérique, une ressource collective limitée : notre attention.

Bibliographie – Technologie et Civilisation

NYE (David), Technologie et Civilisation, Fyp, 2008

KUHN (Thomas), La Structure des Révolutions Scientifiques, Flammarion, 1962

ELLUL (Jacques), La Technique, Enjeu du siècle, Paris, Economica, 2008,

FRESSOZ (Jean-Baptiste), L’Apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique, Paris, Le Seuil, 2012

FRESSOZ (Jean-Baptiste) et BONNEUIL (Christophe), L’évènement anthropocène, Paris, Le Seuil, 2013

FRESSOZ (Jean-Baptiste) et LOCHER (Fabien), Les révoltes du ciel, Histoire du changement climatique, Paris, Le Seuil, 2020

DIAMOND (Jared), De l’inégalité parmi les sociétés. Essai sur l’homme et l’environnement dans l’histoire, Gallimard, 2000

DIAMOND (Jared), Effondrement, Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie, Gallimard, 2004

SERRES (Michel), Hominescence, Paris, Le Pommier, 2001

SERRES (Michel), L’incandescent, Paris, Le Pommier, 2003

OLIVIERI (Guido), L’outil périlleux: L’homme, du succès à l’excès. Geneva, Slatkine, 2007.

FERNANDEZ-ARMESTO (Felipe), Civilizations. Culture, ambitions, transformations. MacMillan, 2000

CHARBONNIER (Pierre), Abondance et liberté, Une histoire environnementale des idées politiques, La Découverte, 2020.

COSANDEY (David), Le secret de l’occident. Vers une théorie générale du progrès scientifique, Flammarion, coll. Champs, 2007

POMERANZ (Kenneth), La force de l’empire. Révolution industrielle et écologie, ​​Editions Ere, coll. « Chercheurs d’ère », 2009

JARRIGE (François), Technocritiques, Du refus des machines à la contestation des technosciences, La Découverte, 2016

JARRIGE (François) et LEROUX (Thomas), La contamination du monde. Histoire des pollutions,  Seuil, 2017

LATOUR (Bruno), Face à Gaia, La Découverte, 2015

LATOUCHE (Serge), La Mégamachine. Raison techno-scientifique, raison économique et mythe du progrès, La Découverte, 1995

TESTOT (Laurent), Cataclysmes. Une histoire environnementale de l’humanité, Payot, 2017

HARARI (Yuval Noah), Sapiens, une brève histoire de l’humanité, Albin Michel, 2015

BAUDET (Jean), Histoire des techniques, Vuibert, 2016

BAUDET (Jean), De l’histoire des techniques à la déontologie de l’ingénieur, Revue de l’ingénieur industriel, 1985

BAUDET (Jean), La technologie est une science humaine, European Journal of Engineering Education, 1993

DAGOGNET (François), L’essor technologique et l’idée de progrès, Armand Colin, 1997

DAUMAS (Maurice), Histoire générale des techniques – Tome I à V, PUF, 1968

GRAS (Alain), Fragilité de la puissance, se libérer de l’emprise technologique, Fayard, 2003

LANDES (David S.), L’Europe technicienne ou le Prométhée libéré, Gallimard, 1975

LEON (Antoine), Histoire de l’éducation technique, Que sais-je?, 1961

LEROI GOURHAN (André), L’Homme et la Matière (Évolution et Techniques, vol. 1), Albin Michel, 1943

LEROI GOURHAN (André), Milieu et Techniques (Évolution et Techniques, vol. 2), Albin Michel, 1945

LEROI GOURHAN (André), Le geste et la parole, Albin Michel, 1967

MUMFORD (Lewis), Le Mythe de la machine, 2 volumes, (1966-1970), Paris, Fayard, 1974

MUMFORD (Lewis),Technique autoritaire et technique démocratique, La Lenteur, 2021

MUMFORD (Lewis),Technique et Civilisation (1934) ; Paris, Le Seuil, 1950

BENAYOUN (Yael) et REGNAULD (Irénée), Technologie partout, Démocratie nulle part, Fyp, 2020

FOURASTIE (Jean), Machinisme et bien-être, Editions de minuit, 1951

FILIPPOVA (Diana), Technopouvoir, Les liens qui libèrent, 2019

WINNER (Langdon), La Baleine et le réacteur, Libre, 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s