🇵🇰 5ème pays le plus peuplé du monde, le Pakistan est très mal connu en France.

Le territoire du Pakistan équivaut à une fois et demi celui de la France. A l’instant où j’écris ces lignes, un tiers du pays est sous les eaux. Imaginez la moitié de la France immergée…

Après des mois de sécheresse, la mousson couplée à la fonte rapide des glaciers a pris des proportions dramatiques. Un lac immense s’est formé dans le sud du pays et atteint près de 100 km de large.
Plus de 1200 personnes sont mortes et plus de 33 millions de personnes, soit un Pakistanais sur 7, sont touchées. Des maisons, des terres et des infrastructures ont été emportées. Les conséquences s’étaleront sur des années. Avec un risque de famine.

Identifié par le GIEC depuis 30 ans comme l’une des régions les plus sensibles aux dérèglements climatiques, le bassin de l’Indus a déjà vécu plusieurs grandes catastrophes dans sa très longue histoire.

Il y a 5000 ans, une civilisation contemporaine de l’Egypte et de Sumer a vu le jour : la Civilisation d’Harappa, qui comptait des cités fabuleuses comme la ville de Mergarh ou Mohendjo Daro et ses 40 000 habitants: https://buff.ly/3eibmPI.
La légende raconte que des fleuves s’écoulaient dans ce riche bassin et que l’assèchement de l’un d’eux a ruiné cette civilisation oubliée.

Le Pakistan présente à fois des merveilles naturelles et d’immenses fragilités. De très hauts sommets au nord autour du mont K2 (8 611m, 2e point culminant du monde), les vallées revendiquées du Jammu & Cashemire, le désert dans le Sud-Est et des plaines alluviales reliées aux glaciers du Karakoram partout ailleurs.

Mais sa fragilité a été renforcée par la disparition des forêts. Au début du 20e, son sol était occupé à 53 % par un couvert forestier. Entre 2000 et 2020, le pays a perdu plus de 50 000 ha chaque année. Titanesque. Aujourd’hui, le Pakistan présente une couverture forestière de 5 % – loin des 12% recommandés par l’ONU.

Un patrimoine exceptionnel, une histoire fabuleuse. Mais le Pakistan est isolé au plan politique et culturel depuis la fin de l’empire des Indes. Sa politique religieuse, son soutien régulier aux Talibans, la menace nucléaire face à l’Inde, contribue à radicaliser la région : à la fois du côté musulman et du côté hindou.

Son parlementarisme est relatif, et la capitale Islamabad est militarisée. Mais la population n’est pas responsable des actes de son gouvernement.

J’appelle donc à effacer nos idées préconçues et soutenir la population pakistanaise, aidons comme nous pouvons les dizaines de millions de familles sans domicile qui traversent une épreuve aussi grave que le tsunami de 2004.

Choisissez l’UNICEF : https://buff.ly/3elOKOt ou Action contre la faim https://buff.ly/3KHuWkq ou l’ONG que vous aimez.

Choisissons la solidarité.

#inondations#flood#pakistan#crue#climat#solidarite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s