🌾🍇 L’Aisne, vous connaissez?

Terre fertile mais meurtrie, qui brille par son histoire et ses légendes. Unique département reliant entre la frontière belge et l’Ile de France.

Prononcé comme la lettre « n », le nom de ce département est hérité de la déesse gauloise des rivières: Acionna, comme l’Essonne.

Quatre grands cours d’eau y creusent des vallĂ©es qui sculptent le paysage: l’Aisne Ă  Soissons (280 km), la Somme Ă  Saint Quentin (245 km), l’Oise Ă  Hirson (330 km), la Marne Ă  Château-Thierry (525 km).

Cette contrée fraîche et contrastée porte un passé intimement lié à l’histoire de France. Théâtre de la légende de Clovis, terre natale supposée de Charlemagne, patrie de La Fontaine, d’Alexandre Dumas ou encore de Racine, et champ de mars des deux guerres mondiales.

En 2022, l’Aisne comprend une ville moyenne (Saint-Quentin) et trois citĂ©s historiques (Soissons, Laon et Château-Thierry). La #forĂŞt occupe 19% du territoire, bel amalgame d’essences rĂ©sineuses et feuillues, comme dans la grande forĂŞt de #Retz.

Ailleurs, on contemple de vastes champs de blĂ©, betteraves et pommes de terre, aux couleurs bigarrĂ©es. Sans oublier les vignobles de champagne, au sud, en amont de la citĂ© poĂ©tique de Château-Thierry (ici Ă  #TrĂ©lou).

Meurtrie par la Première Guerre au Chemin des Dames, le #dĂ©partement n’a retrouvĂ© que tardivement sa population de 1900.

Mais la ville de #Laon, perchĂ©e Ă  l’italienne dans le nord, demeure prodigieuse. Victor Hugo Ă©crivait : « Tout est beau Ă  Laon, les Ă©glises, les maisons, les environs, tout…».

Autour de la citĂ© de #Soissons, les fermes, moulins, vendangeoirs et forĂŞts rivalisent avec celles d’Ile de France.

Vers l’Est et le Nord, la #ThiĂ©rache marque les contreforts du massif ardennais, paysage de bocages et de collines boisĂ©es oĂą souffle la bise.

Car le climat de L’#Aisne se mĂ©rite. L’ensoleillement et les tempĂ©ratures moyennes sont parmi les plus faibles de France.

Heureusement, la cuisine y est gourmande.
Dans les « logis », les voyageurs partagent des tourtes aux poireaux, du filet mignon au fromage, du sautĂ© de lapin ou un #soissoulet arrosĂ© de cidre de #ThiĂ©rache.

La nature s’est toujours Ă©panouie sur ces terres oĂą se cĂ´toient la flore de forĂŞt, cerfs, renards, raton laveurs, insectes et papillons. Regardez, c’est Ă©patant : https://buff.ly/3QYXt70

Mais l’Aisne est mal Ă©quilibrĂ©e. On ne compte que 3000 ha de zones humides soit 0,5% du territoire et l’agriculture chimique a fortement rĂ©duit la biodiversitĂ© locale. 19% de la population vit sous le seuil de pauvretĂ©. https://buff.ly/3dyHU7G
Marine Le Pen a obtenu 60% des voix au dernières présidentielles. Un record.

Peut-on y déclencher une immense transition écologique ?

Oui, ce territoire pourrait fleurir encore.

Mais il faudra rĂ©concilier le passĂ© et l’avenir.

Là, dans le 02, berceau des Francs, protéger le terroir ne devrait pas se faire contre le vivant et l’altérité.

Et nous, français, rendons hommage à ce que nous devons à cette terre du nord.

#hautsdefrance#aisne#picardie
#cequinouslie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s