Horreur et fascination – Le village de Geamana, en Roumanie.

Des images obsédantes d’un village fantôme, contaminé au sulfure de fer et au cyanure dévoilent un lac toxique dans l’Union européenne, en 2022.

40 ans après son évacuation pour faire place à une mine de cuivre en Roumanie, des photos hallucinantes viennent d’être publiées par le photographe roumain Cristian Lipovan.

Le village de Geamana dans l’ouest de la Roumanie a été délibérément inondé et abandonné en 1978 pour l’exploitation d’une mine de cuivre, Roșia Poieni, imposée par le dictateur d’alors, Nicolae Ceaușescu

Une vingtaine de villageois vit encore dans cette vallée de Transylvanie, dans les Monts Apuseni.

Mais l’eau monte de 50 cm par an et se dirige vers les dernières maisons habitées.

L’atmosphère de la région est déjà sombre, avec ses légendes de vampires et de monstres. Mais ces images psychédéliques et contre nature, couplée à l’idée que des malheureux, humains, végétaux, animaux pourraient ingérer, boire, sentir et respirer du poison, me parait impensable au XXIème siècle dans l’Union européenne.

En 1977, lorsque Nicolae Ceausescu a déplacé la population du village de Geamana pour 1500 dollars chacun, il a créé une décharge pour les déchets de la mine de Rosia Poieni. Aujourd’hui encore, c’est la plus grande mine de cuivre de Roumanie et à l’époque c’était la plus grande d’Europe.

C’est une véritable bombe écologique.

Tous les pays-membres de l’union européenne devraient intervenir pour assainir ce site.

Car ces images sont celles d’un écocide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s