Parlons du prix Hugo

😼 đŸ–‹ïž Regardez cette liste de chefs d’oeuvre. Elle reflĂšte une certaine culture de l’imaginaire depuis un siĂšcle !

La Guerre des Mondes (1939), Orson Welles
Fantasia (1941), Disney
Fondation (1943), Isaac Asimov
Le Petit Prince (1944), Antoine de St Exupéry
Le Mythe de Cthulhu (1945), H.P Lovecraft
La Ferme des animaux (1946), George Orwell
Fahrenheit 451 (1954), Ray Bradbury
Des fleurs pour Algernon (1960), Daniel Keyes
Le maĂźtre du Haut ChĂąteau (1963), Philip K. Dick
Dune (1966), Frank Herbert
Star Trek (1968), Gene Rodenberry
2001, l’OdyssĂ©e de l’espace (1969), Stanley Kubrick
Le Seigneur des Anneaux (1974), J. R. R. Tolkien
Les Dépossédés (1975), Ursula Le Guin
Star Wars (1977), George Lucas
Alien (1980), Ridley Scott
Indiana Jones (1982), Steven Spielberg
Blade Runner (1983), Ridley Scott
Neuromancien (1985), William Gibson
Retour vers le futur (1986), Robert Zemeckis
Watchmen (1988), Alan Moore
Hyperion (1990), Dan Simmons
Edward aux mains d’argent (1991), Tim Burton
Jurassik Park (1994), Steven Spielberg
Game of Thrones (1997), George R.R. Martin
The Truman Show (1999), Peter Weir
Harry Potter (2001), J.K Rowling
Battlestar Galactica (2005), Ronald D. Moore
Doctor Who (2008), Steven Moffat
Avengers (2013), Joss Whedon
Gravity (2014), Alfonso Cuaron
Le problĂšme Ă  trois corps (2015), Liu Cixin
Premier Contact (2017), Denis Villeneuve
Spiderman New Generation (2019), Rodney Rothman
The Expanse (2020), James S. A. Corey
Journal d’un Assassynth (2021), Martha Wells.

Tous ont remportĂ© le prix Hugo dĂ©cernĂ© par les membres de la World Science Fiction Society (Worldcon), considĂ©rĂ© comme l’une des rĂ©compenses les plus prestigieuses pour la science-fiction et la fantasy. https://www.worldcon.org/

Ce sont presque toujours des Ɠuvres de langue anglaise sorties aux Ă‰tats-Unis qui sont rĂ©compensĂ©es, malheureusement.
Néanmoins, au congrÚs mondial de la science fiction, chaque année en septembre, il se passe quelque chose.

La rencontre est devenue le thĂ©Ăątre de conflits dĂ©passant largement les limites du genre littĂ©raire. Les sĂ©lections finales sont de plus en plus marquĂ©es par des conflits entre groupes libĂ©raux, ouverts aux femmes et aux minoritĂ©s et groupes suprĂ©matistes, garants d’un genre conservateur et qui veulent empĂȘcher de rĂ©compenser « des Ɠuvres ouvertement de gauche dans l’idĂ©ologie comme dans la saveur ».

La Worldcon 2022 Ă  Chicago avant Chengdu 2023 : https://chicon.org/

Notre reprĂ©sentation de l’avenir et de l’imaginaire est un enjeu politique passionnant. Pourquoi? Parce qu’il y a des chances que le monde que nous projetons transforme ce qu’il advient, pour le pire et le meilleur.

Depuis Dune, HypĂ©rion ou Avatar, la question Ă©cologique est en train de faire son chemin dans le monde de la science fiction, mais personnellement, je trouve que çà traine. On perçoit encore une forme d’antagonisme entre la technique et le vivant, l’artificiel et le naturel. MĂȘme chez Damasio, on retrouve cet antagonisme.

J’aimerais voir Ă©merger une science fiction Ă©co-confiante, qui ne soit pas solutionniste. Difficile, je sais, mais on peut espĂ©rer.

En attendant, je suis en train de dĂ©couvrir l’oeuvre de Iain Banks et le cycle de la culture : https://lnkd.in/emXX85kh

Je recommande le podcast « C’est plus que de la SF » https://lnkd.in/eMuW5Nny, par Lloyd ChĂ©ry. Les amateurs de Dune, dont je fais partie, seront les plus heureux !

#sf#scifi#imaginaire#fantasy#worldcon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s